Translate

mardi 1 mai 2018

Contacts

Cercle Bernard Lazare
10, rue Saint-Claude
75003 Paris

01 42 71 68 19 
M° Saint-Sébastien Froissard, ligne 8

Pour plus de détails sur les cours et les prestations  la boîte vocale du répondeur de la chorale vous renseigne :
06 30 90 97 67   (ne pas laisser de message)





lundi 30 avril 2018

Historique


L'A.E.D.C.Y. entreprend en 1989 de constituer un atelier chansons avec des amateurs, groupe animé par Fanny Amiel, pour chanter à l'unisson en yiddish.Disparue prématurément, Fanny Amiel est remplacée par divers animateurs, Jacques Grober parmi eux, et en 2001 Jacinta arrive à la tête du groupe. Artiste complète, guitariste, Jacinta compose, crée ses propres harmonisations, fait du théâtre (le Dibbuk, Mortadella d'Alfredo Arias) et du cinéma.
http://www.jacinta-s.com/

Son énergie et son charisme attirent à la chorale un nombre de participants toujours plus important. Son exigence de qualité la mène à restructurer le groupe qui atteint vite les 110 choristes. Elle crée un 3
ème  groupe en 2004 et trois façons d'approcher le chant en yiddish :

  1. un atelier chansons ;
  2. une chorale à 2 voix ;
  3. un groupe polyphonique pour lequel une audition est requise ainsi que l'assiduité.
Elle effectue toutes les recherches dans le répertoire, est en contact avec Le Freedman Catalogue et enseigne des chants inédits ou peu connus également.
La chorale travaille en autogestion et quelques élèves assurent des taches
administratives et d'organisation afin d'aider leur chef de choeur, entre eux, Monique Vainberg, qui assure également la mise en scène des concerts.


En 2005 Jacinta s'installe au CBL et donne à la chorale le nom de JACINTA'S ZINGERS.




dimanche 29 avril 2018

Jacinta

Chef de choeur de la chorale depuis 2001.
Jacinta créer les harmonisations des chansons pour les Jacinta's Zingers


                                                                                            © ANDRAS  SOLYMOS
                                                                   http://www.jacinta-s.com/

JACINTA chante en yiddish, judéo-espagnol, l’Argentine.
Auteur-compositeur-arrangeur, comédienne, elle a joué au théâtre et au
cinéma : Johanna d’Arc of Mongolia, de Ulrike Uttinger, avec Delphine Seyrig.
Jacinta est lauréate des prix Korman et Cuckierman.
Elle a fait des tournées en France, en Europe. 
 Elle dirige depuis 2001 la chorale Jacintas Zingers, à Paris.

vendredi 27 avril 2018

Répertoire des Jacinta's Zingers


Chorale Jacintas Zingers

Direction- Harmonisations, Jacinta



CHANTS YIDDISH




- Abi gezunt-gezint (pourvu qu'on ait la santé), paroles Molly Picon ; musique Abraham Ellstein

- Ale brider (tous frères), paroles et musique Morris Winchevsky

- Amol iz geven a yid (il y avait une fois un juif), paroles et musique de Ben Yomen

- Besarabye, paroles de Jacques Grober, musique folklorique russe

- Belz, paroles de Jacob Jacobs, musique d'Alexander Olshanetsky

- Dire gelt (le loyer), paroles et musique de Shloyme Prizament

- Dort baym breg fun veldl (en bordure d'un petit bois), paroles Petr Mmeichuk et Shmerke Kaczerginski, musique de Leonid Shokhin

- Dus gezang fin mayn harts (la mélodie de mon cœur), paroles de Shloyme Prizmanent et musique de Shalom Secunda

- Dos lidl fun goldenem land (la chanson du pays d'or), paroles et musique de Mordekhay Gebirtig

- Du du (toi toi), paroles d'Aliza Greenblatt

- Dos bisele shpayz (la bonne petite nourriture), paroles Meir Harats ; musique Efim Chorny

- Erev friling (veille de printemps), Tsalel Blitz, musique Judith Bujman

- Es shlogt di sho (l'heure approche), paroles de Kasriel Broydo

- Hymne ou ode à la joie/ Hymne européen, Ludwig Van Beethoven ; Fredrich Schiller, Ode an die Freude, version allemande ; Jean Ruault, version française), I. Leybush Peretz : version yiddish

- Far vos ? (pourquoi ?) paroles de Sue Roemer et musique de Rabîndranâth Tagore

- Der filosof oder dos gute kepl (le philosophe ou la bonne tête), paroles de Velvl Zbarjer

-Der rebe hot geheysen freylekh zayn (le rabbin nous a ordonné d’être joyeux), paroles et musique d’Avraham Goldfaden
- Fisher Lid (chant du pêcheur), paroles et musique d'Aliza Greenblatt

- A glezele lekhayim (un petit verre à la vie), paroles de B. Bergholz et musique de Josef Rumshinsky

- Grine bleter (feuilles vertes), paroles d'Itzik Manger, musique folklorique

- A gut purim (une bonne fête de Pourim), paroles de Gabriel Toyles et musique de Malke Gottlieb

- A gutn ovnt, paroles d’Efim Chorny

- Harbst lid (chanson d'automne), paroles et musique de Beyle Schaechter Gottesman

- Hit op dos bisele koyekh (prends soin du petit peu de force), paroles et musique de Ben Tsion Wittler

- In a feldele (dans un petit champ), paroles et musique de Jacques Grober

- In der fintster (dans l'obscurité), paroles et musique de Zisha Landau

- A lidele in yiddish (une petite chanson en Yiddish), Isadore Lilien et musique de Maurice Rauch

- Likhtelekh (petites lumières), paroles de Morris Rosenfeld

- A Kabtsn, a nign (la chanson d’un pauvre juif), paroles de L.Magister, pseudonyme Leibush Lehrer : Mélodie anonyme

- Die Kapelye (l’orchestre), paroles et musique de Willy Geisen, adaptation yiddish: Jacinta

- Katyusha ou Katioucha, paroles Mikhaïl Vassilievitch Issakovski, musique Matveï Issakovitch Blanter, version Yiddish Sara Zinger

- Kinder Yorn (les années d’enfance), paroles et musique Mordekhay Gebirtg

- A malekh veynt (un ange pleure), paroles d'Hirshbein Peretz et musique de Lazar Weiner

- A mames nign (la chanson d'une mère), paroles et musique de Reuven Lifshutz

- Margaritkelekh (petites marguerites), Zalman Shneour

- Mayn rue plats (mon lieu de repos), paroles et musique de Morris Rosenfeld

- Mazl (bonne fortune-chance), paroles Molly Picon et musique Abraham Ellstein
- Melokhe Melukhe (leur métier est leur seul royaume), paroles et musique de Zelik Berditchever

- Dem milners trern (les larmes du meunier), paroles de Mark Warshavsky et musique de David Karp

- Nor a mame (seule une mère), paroles et musique de David Eynhorn

- O, kum shoyn shtiler ovnt (oh, viens, soirée silencieuse ; sous titre : chanson du soir), adaptation de Daniel Charney

- Oyfn pripetshik (dans la cheminée-dans l'âtre), paroles et musique de Mark Warshawsky

- Oyfn veg shteyt a boym (sur la route reste un arbre), paroles d’Itzik Manger

- Oy, gevald bisti(e) zis ! (oh, bon sang, que tu es doux [douce] mignonne), paroles et musique de Max Kletter

- Praven a khasene (célébrer un mariage), paroles et musique d’Aaron Lebedeff

- Rozhinkes mit mandlen (raisins secs et amandes), paroles et musique d'Abraham Goldfaden

- A sharade, paroles et musique de Jacques Grober

- Di shaynst vi di zin (tu brilles comme le soleil), paroles d'Isador Lillian et musique d'Ilia Trilling

- Sheyn vi di levone, Khaïm Tauber, musique de Joseph Rumshinsky

- Shlof in ziser ru (dors dans un doux repos), paroles Abner Silver, musique de Solomon Golub et Yosef Rosenblatt

- Schlof shoyn, mayn hungerik meydele, paroles et musique de Mordkhe Gebirtig

- Shtil, di nakht iz oysgeshternt (silence, la nuit est étoilée), paroles et musique d'Hirsch Glick

- Shprayz ikh mir (je marche a grands pas), paroles de Sh. Kahn et musique d'Eliahou Teitelbaum, sur un air tsigane

- Shvartse Karshelekh, anonyme

- A suke, a kleyne (une petite soukka), paroles d'Avrom Reisen

- Tog ayn, tog oys (un jour s’en vient, un jour s’en va), paroles de Sheldon Harnick, musique de Jerry Bock

- Die tsayt fun di karshn (le temps des cerises), paroles de Jean-Baptiste Clémente et musique d' Antoine Renard, adaptation yiddish : Mordekhay Litvine

- Tsena tsena, paroles Yechel Chariz et musique d’Yzakar Meren

- Tsu dayn geboyrn tog (pour ton anniversaire), paroles et musique d'Abraham Goldfaden

- Tsum geboyrn tog (pour l'anniversaire) paroles de Samuel Czesler et musique de Léon Wajner

- Undzer nigndl, anonyme

- Unter yankeles vigele (sous le berceau de Yankele), paroles de Moyshe Oysher et musique d'Alexender Oishanetsky

- Volt ikh gehat koyekh (si j'avais eu la force), paroles d'Adrienne Cooper, sur une musique

hassidique de Shabbat



- Vu nemt men a bisele mazl ? (où trouver un petit peu de chance?), paroles et musique de Benzion Wittler

- Yiddish redt zikh azoy sheyn, paroles d'Isadore Lilien et musique de Maurice Rauch

- Yidl mitn fidl (Yidl et son violon), paroles d'Itzik Manger et musique d'Abraham Ellstein

- Zing brider zing ! (chante frère, chante!), paroles et musique de Benzion (Ben Tsion) Wittler

- Zingt oyf Yidish (chante en Yiddish), paroles et musique d'Arkady Gendler

- Zog farvos (dis pourquoi), paroles Jackie Jacobs, musique Shalom Secunda

- Zog maran (dis, maranne), paroles d'Avrom Reisen et musique de Shmuel (Samuel) Bugatch

- Di zun vet aruntergeyn (le soleil se couchera), paroles Moshé Lib Halpern et musique de Ben Yomen

- Zol zayn (qu’importe), paroles et musique de Yosef Papiernikov



Berceuses


- Dort baym breg fun veldl (en bordure d'un petit bois), paroles Petr Mmeichuk et Shmerke Kaczerginski, musique de Leonid Shokhin

- Dos lidl fun goldenem land (la chanson du pays d’or), paroles et musique de Mordekhay Gebirtig

- Lyalkele (petite poupée), paroles d’Abraham Moshkowitch et musique de Leon Dreytzl

- A mames nign (la chanson d'une mère), paroles Reuven Lifshutz

- Nor a mame (seule une mère), paroles et musique de David Eynhorn

- Rozhinkes mit mandlen (raisins secs et amandes), paroles d'Abraham Goldfaden

- Unter yankeles vigele (sous le berceau de Yankele), paroles de Moyshe Oysher et musique d’Alexander Oishanetsky

- In an orem shtibele (dans une modeste maison), paroles de Moyshe Korman et musique de Mikhl Gelbart




Tango

- A bisele glik (un peu de bonheur), paroles et musique de Shifre Lerer
- Dos gezang fun mayn harts (la mélodie de mon cœur), paroles de Shloyme Prizament et musique de Shlomo Secunda




Chants traditionnels



- A balade (une ballade)

- Arum dem fayer (autour du feu)

- Di alte kashe (l'éternelle énigme), air hassidique traditionnel

- Bim Bam, mélodie hassidique

- Di Kapele ( l'orchestre)
- Erev shel shoshanim (un soir de roses)

- Gey vayt avek, mayn libe (part mon aimée), version yiddish de Adio querida

- Gey ikh shpatsirn (je vais me promener)

- Hamavdil (séparation)

- Hashivenu (fais-nous revenir)

- Heveynu shalom aleykhem (que la paix soit avec vous), Hébreu et adaptation en Yiddish de M. Birenboym

- In a vaytn veldl ou Kuku (dans une forêt lointaine), adaptation yiddish Jacinta

- Lomir zikh iberbetn (réconcilions-nous)

- Lomir zingen kinderlekh (chantons ensemble les enfants)

- Melokhe melukhe (leur métier est leur royaume)

- Der rebe hot geheysen freylekh zayn (le rabbin nous a ordonné d’être joyeux), paroles et musique d’Avraham Goldfarben

- Shabes, Shabes (Shabbat, Shabbat)

- Vu iz dos Gesele ? (où est la ruelle?)

- Yidn in eynem (tous juifs, en un seul)

- Yoshke, Yoshke !



Chants de commémoration



- Dos lid fun Pitivié (le chant de Pithiviers), paroles de Yoshua Israël Cendorf et musique de Mendel Zemelman

- Es sholgt di sho, paroles et musique Kasriel Broydo

- Mir lebn eybik (nous vivons éternellement), paroles Leyb Rozenthal

- Partizaner hymn, zog nit keynmol! (hymne des partisans juifs, ne dis jamais), paroles d'Hirsh Glik et musique de Dimitri et Daniel Pokras




CHANTS SANS PAROLES (NIGUNIM)



- Berditshever nign

- Nign 1

- Nign 2, anonyme

- Nign de mars, Jacinta

- A Nign vi du (une mélodie comme toi)

- Bim Bam






CHANTS JUDÉO-ÉSPAGNOLS



- Adio, Querida (adieu, ma bien-aimée), anonyme

- Alta es la luna (haute, haute est la lune), anonyme

    - Arvoles (les arbres)

    - Buena Semana (bonne semaine), anonyme
    - Cascavela del amor (grelot d'amour), anonyme, XVe siècle

- Complas de Purim (couplets de Pourim), chanson de Tetouan

    - Esta montaňa (cette montagne), anonyme
    - Hija Mia, Mi Querida (ma fille, ma chérie), anonyme

    - La Prima Vez (la première fois), anonyme
    - Puncha, Puncha (pique, pique)
    - Ritournelles, paroles et musique de Jacinta

    - La Rosa enflorece (la rose fleurit), anonyme
    - Romance de Prisionero (romance du prisonnier)
    - La Serena (celle qui est sereine ou La sirène), anonyme


-Yo me enamoré de un aire (je me suis épris d'un air)





CHANTS EN ESPAGNOL



- Ay, Carmela ou El Ejército del Ebro (La bataille de l'Ebre), chant révolutionnaire espagnol
- Gracias a la vida (merci à la vie),Violeta Parra
- Si me quieres escribir (si tu veux m'écrire)

- Arroró (dodo), berceuse d’Argentine



CHANTS FRANCAIS




- Le chant des marais, paroles Johann Esser et Wolfgang Langhoff, musique de Rudi Goguel

- En dessous du pont, paroles et musique d'Annie Guéron

- Fleur de Paris, paroles de Jacques Hélian et musique de Henri Bourtayre

- Le temps des cerises, paroles Jean-Baptiste Clément et la musique d'Antoine Renard, Di tsayt fun di Karshn, adaptation Yiddish de Mordkhe Litvine

- Les ateliers de couture, paroles de Catherine Franck et musique de Jacinta Szlechtman

- Marjolaine, paroles et musique de Francis Lemarque
- Nuit et brouillard, paroles et musique de Jean Ferrat

- On n'a pas tous les jours 100 ans, interprétation libre de la chanson de Berthe Sylva : « on n'a pas tous les jours 20 ans »

- Le Métèque, paroles et musique de Georges Moustaki

- Mon amant de Saint-Jean, paroles de Léon Agel et la musique d'Émile Carrara

- Sous les ponts de Paris, paroles de Jean Rodor et musique et Vincent Scotto

- Sur un saule pleureur, paroles et musique de Jacinta Szlechtman

- Un gamin de Paris, paroles et musique de Mick Micheyl

    - Voulez-vous danser grand-mère ? paroles de Jean Lenoir et musique de Raymond Baltel et Alex Padou

- Un jour tu verras, Marcel Mouloudji, Compositeurs: Georges-Eugene Van Parys





CHANT EN ANGLAIS



- Dance me to the end of love, (fais moi danser jusqu’à la fin de l’amour), paroles et musique de Leonard Cohen, adaptation d'un couplet en yiddish : Jacinta





CHANT GREC



- Nanourisma (berceuse), paroles : version libre d'après le poème de Frédérico Garcia Loca (balada de un dia Julio) et musique de Christos Leontis





CHANT EN HEBREU


  • Bashana Haba’a
  • Hashivenu
  • Shalom khaverim (que la paix soit, chers amis), chanson traditionnelle israélienne
  • Tsena, Tsena !




CHANT SUD-AFRICAIN



- Shosholoza (aller de l'avant), chanson des mineurs d'origine Ndebele et Zulu (du Zimbabwe).






Vous pouvez visionner nos vidéos ici
 

jeudi 26 avril 2018

Livre d'or

  • Juin 2018, P. A.,à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges. L’énergie du chef de chœur ou 2 ou 3 nouvelles chansons d’une année sur l’autre chez les autres ne suffisent pas. Car il y a le choix du répertoire, aussi sensible qu’innovant. Cela vient de toi, de ce que tu donnes à ton groupe. Et apprécier ton travail et le résultat avec tes choristes ont donné à cette journée de chorales toute sa dimension. Merci ! .

  • Juin 2018, Coralie, à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges. La seule chorale qui laisse place à des solistes différents, la seule avec des arrangements si complexes et pourtant touchant le coeur des gens, la seule qui m’a émue en cette journée dans l’après-midi. Le matin, celle du Gospel était très bien, mais la vôtre, chère Jacinta, m’a bouleversée par instants. Mon mari, très avare en compliments, a dit : « après cette chorale, je rentre. Il n’y aura pas mieux. ». PS : J’espère que la sonorisation sera meilleure pour la prochaine rencontre.  
  •  Juin 2018,Patricia, à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges. Que c’est court 20 minutes ! En ces minutes ta chorale nous a fait vibrer, en passant de la joie au désespoir, des rythmes dansants à ceux qui laissaient passer des messages d’amitié et d’unité. On aurait voulu que vos voix et vos chants n’en finissent plus. L’année dernière à Rachi on vous avait interrompus. Cette fois-ci on a proposé un goûter. Tant mieux pour les chorales qui ont suivi, car elles ne faisaient pas le poids après vous. En attendant un prochain concert des Jacintas Zingers seuls à Paris, je te salue, l’artiste, qui fais des miracles avec tes chanteurs ! Chaque année, meilleurs
  • juin 2018, juin 2018,Evelyne CH.à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges.  Bonjour, Jacinta. Vous ne me connaissez pas ou peut-être. Cela fait des années que je vous suis, ainsi que votre chorale. Incroyables progrès d’une année sur l’autre. Alors que les autres restent à un niveau sans changement, voire moins bon avec les années, votre chorale est toujours innovante. D’abord, il n’y a pas trop d’explications longues, des discours de présentation des chants qui cassent le rythme des chants. Depuis des années, vous vous présentez avec deux petites filles qui chantent si bien, si juste. C’est émouvant de les voir parmi vos adultes que vous chérissez comme s’ils étaient vos enfants. Il y a un mouvement dans vos harmonisations, je ne saurai l’expliquer, une émotion. Vous avez présenté une chanson avec une soliste à la voix de rêve, avec tellement de variations que je pensais qu’il y avait 100 choristes dans ce chant. Nous demandions une autre à la fin et le signe de vos mains nous saluant nous fit comprendre que, oui, c’était BASHANA HABA A. Attendre encore un an avant de revivre l’intensité de votre présence illuminée par celle de vos choristes, que c’est long !  
  •  D.B., le 24 juin 2018, à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges;
    La chorale était superbe hier.
    Les arrangements, très subtils et riches, font une musique de qualité, enveloppante, et en même temps hardie, moderne. Les nuances étaient belles et émouvantes. Nous, le public, étions « pris ».
    Le choix des morceaux était plein de sens, varié, par racoleur, pas galvaudé.
    MERCI ET BRAVO : c’est une grande chorale !!!

  • M M., le 24 juin 2018, à la rencontre des chorales juives, à la salle Olympe de Gouges; les arguments de ma Filleule et de mes 2 Amies pour ce classement, bien sûr  1° en arrangement musical et choral, toujours plus varié  et plus innovant pour Jacinta's Zingers, l'art d'interpréter (ah! nous on sait bien qu'il faut moduler la force, la douceur du chant , plus facile à comprendre qu'à réaliser, mais le public entend. 2°, ta participation qui ajoute ces pointes de vibration particulières. 3°  La participation de nos deux jeunes filles Imane et Raphaëlle, qui chantent avec un enthousiasme et un telle maîtrise déjà, et le choix cette fois pour elles, de ce texte si éloquent. De plus, l'intérêt de la jeunesse pour cette aventure est bien la preuve que l'avenir n'existe qu'en se basant sur les racines, en sachant s'en servir pour aller vers plus de paix ! Toi tu as été resplendissante et te voir évoluer sur la scène (quoi qu'il t'en ait coûté...) fut un bonheur. "Zol Zayn", "multiple splendeur" comme l'a écrit Han Suyin, dur travail pour tous sauf les "mélodistes" dont moi, mais chanter ces paroles toujours prémonitoires  avec ce chœur qui en quelque sorte reproduisait les murmures, dans leurs coins, des combattants du Ghetto de Varsovie, p. ex., comme l'a dit Edelman, et avec la voix de Myriam , comme le chant d'un oiseau présent dans le ciel, oh ! oh!  Et Cécile, un enchantement, sur fond de ta guitare (et ta voix ajoutant du cristallin !) LA salle Olympe de Gouges, c'est bien!  Certes, dommage pour la sono  trop forte ou trop faible, c'est à travailler pour la suite sans doute, et le public  est vite un peu loin de la scène, tu as eu la bonne idée de nous faire avancer au bord des planches. Mais l'ambiance était à la fête de nos traditions.  
  •  
     
  • S. le 24 juin 2018, à la rencontre des chorales juives à la salle Olympe de Gouges; je suis venue hier après midi, j’ai assisté aux deux chorales avant la tienne et j’ai trouvé la tienne bien plus intéressante et musicale, car aux autres qui vous précédaient je me suis un peu ennuyée… Mais Jacinta, ouahhh ! c’était plein de nuances et de musicalité, formidable !

  • le 30 juin 2016, à la fête de l'association "Yiddish pour tous", au cinéma Le Balzac
 E.S a écrit : "Très émouvant"
 N. : "Super j'ai trouvé cette chorale géniale"
 I.L: " Zeyer sheyn, a dank!"
 M.C "C' était magnifique!!!"
 T.F: " Nous étions une grande famille!"
S.B: "
Yasher koyekh!"
S.S: "
A mekhaye d'entendre les Jacinta's Zingers!!!"


  • Le 22 juin 2016 
  • Cher(e)s ami(e)s et chefs de chœurs,
    Un grand merci reconnaissant de la part de Yiddish sans Frontière 
    à toutes vos formations qui ont assuré le spectacle à l'Espace Rachi,
    la journée du dimanche 19 juin. 
    Transmettez à vos choristes nos chaleureuses amitiés, nos compliments
    pour la qualité de leurs prestations et nos sincères remerciements.
    Quant aux chefs de chœurs, nous sommes conscients et admiratifs
    de leur formidable travail et du plaisir qu'ils procurent à chacun 
    en ces temps où la laideur s'insinue un peu partout. 
    Bravo à tous, toutes et encore merci pour cette journée de bonheur !               
    Ch.G. 
    Pour l'association Yiddish sans Frontière
  • le 13 juin 2016: Hola Jaci !

    Je te remercie pour l'acceuil si chaleureux que tu m'as reserve lundi...

    J'ai été un peu abasourdie par ce qui se passe dans cette chorale émminement ... un peu incroyable pour moi...
    Tous ces chants avec des melodies si profondes, fortes et douces à la fois...soigneusement choisies par toi...et la mémoire si sensible de ce peuple d'exodes,  et ton entrainement puissant, généreux et contagieux...comme une obligation à ne pas oublier...là, tout d'un coup, pour transmetttre...ne plus se taire mais chanter...et encore chanter !... 
    Bouleversant...Il n'y a pas d'autre mot.
     Et toutes ces femmes assidues qui te remercient pour tout ca, trouvant à te suivre, le bonheur de se souvenir et de garder cette mémoire...

    Amistad carinosa!
  • Le 3 juin 2016, à propos de l'enregistrement la chanson Zog Maran en  2013, "Ca respire.C'est beau l'arrangement !" Eléonore Biezunski, chanteuse, violoniste.


  • Prêtre Gilles de l'église St Leu St Gilles, 16 mars 2015
    Chère Jacinta,
    je voulais te remercier encore, vous remercier pour dimanche dernier
    merci pour ce message d’amour, d’accueil, de communion dans la diversité que tu transmets et irradies
    c’était un grand moment qui fait chaud au coeur. Et vous chantez de mieux en mieux...
    un abrazo 
    Gilles
  • F.L, le 16 mars 2015 "Bravo, un beau spectacle, plein de joie qui va droit au coeur" 
  •  " Jacinta dirige la chorale des Jacinta's zingers à laquelle elle communique sa passion et son amour du chant"  sur le programme du centre de culture ABC de la Chaux- de Fonds de mai 2014
  • Le 16 mars 2014, "Magnifique après-midi. Je suis si heureux de voir mon très cher ami Erez montrant l'ampleur de son talent et de sa bonté." F. A.
  • Le 1er décembre 2013, pour le concert de la Cathédrale Sainte Croix des Arméniens, Aline, la responsable des HEURES MUSICALES  a trouvé  le concert très réussi, vibrant, et  très émouvant.
  • Pour ceux qui étaient présents, avez-vous remarqué que les 4 ou 5 derniers rangs de l'église se sont mis debout et applaudissaient en pleurant ? 
  • Jacinta : "Jasko Ramic à l'accordéon  nous a apporté sa sensibilité, son talent"
  • Le 16 juillet 2013, lors de la cérémonie commémorative de la rafle du Vel' d'Hiv', les personnes présentes ont  dit à Jacinta leur émotion à l'écoute des chants interprétés.
  • A la rencontre des chorales juives, le 16 juin 2013, Jacinta a été félicitée pour la prestation de la chorale. Des commentaires positifs lui ont été adressés. Les spectateurs ont apprécié les harmonisations, les nuances, les fortissimos qui ne furent pas des cris, les pianissimos, pleins de douceur.
    "La chorale dégage une force sereine, une vibration 
    où l'émotion porte aux larmes."
    On a commenté les pauses des silences (Zog Maran), la montée en puissance d'Hashivenou, la saveur des "da-da-day".
    L'hommage à Moustaki, "Le métèque", a arraché des applaudissements dès les premières mesures.
  • A propos du concert à l'église Saint Leu-Saint- Gilles, le dimanche 21 avril 2013, voici un extrait du message du prêtre Gilles :" Encore un grand merci pour ce concert à St Leu ! Je ne sais comment exprimer tout ce que je ressentais, et combien cela touchait beaucoup de choses : les mots disent si peu... mais c’était un Grand moment. (la majuscule pour “Grand” est volontaire). Alors encore un Grand Merci ! Et j’espère qu’on pourra renouveler cette rencontre l’an prochain !"
  • A la suite du concert du 15 avril 2013 au Temple protestant de Passy Annonciation : "Bonjour,
    Grand merci pour votre présence talentueuse. Remerciez également de ma part vos choristes.
    Bien amicalement.
    Hugues Reiner", chef d'orchestre, chef de chœur.

  • A.G., le 21 avril 2013
    "Jacinta , tu diriges le chœur avec infinie maestria et rigueur et l’on sent l’amour défiler le long des chants. Tes harmonisations sont très personnelles, profondes, comme si tu les avais imaginées pour quelques-uns de tes choristes. Et tous chantent, te chantent comme l’on suit un directeur de cinéma ou de théâtre.
    Il y a une vibration dans ta chorale que l’on ne ressent pas ailleurs. Une histoire de famille se dessine, tu es la mère qui transmet, tes enfants choristes boivent tes gestes comme à la source ! "

  • Auditeur, le dimanche 24 juin 2012, Festival des Voix sur Berges."Encore merci pour ce magnifique concert qui a traversé les larmes du ciel pour nous toucher le cœur".
  • L. A.G , le 18 juin 2012 : "Votre prestation était superbe !!! Alors continuez, toujours plus haut, toujours plus fort: hekher, besser...comme dit la chanson ! Un énorme kich à tous!"

  • M.le17 juin 2012 : "Chère Jacinta, ce fut magnifique, du professionnalisme. Une chose distingue clairement ta chorale des autres : il y a des jeunes et des jeunes talentueux, beaucoup de nouveaux, et la petite Eden, qui n'est pas nouvelle elle ! qui devient une jeune fille et qui est tout un symbole. La vie qui va, la transmission.
    Bien sûr, tu étais semblable à toi même pour entraîner la salle et il y avait énormément de monde. " .
  • Un message, d'un admirateur anonyme, à propos du récital à l'honneur de Schmuel , choriste en repos à la fondation Rothschild le mardi 12 juin 2012 :  " On ne peut rêver de plus belle attention, et c'est vraiment un témoignage d'amitié et de respect bien mérité pour lui que de recevoir ses camarades pour un récital durant sa convalescence. "

  • C.B., (11 déc.2007, Hôtel de Ville PARIS, colloque dialogue judéo-chrétien - CRIF) "Madame,
    je ne puis vous dire mon bouleversement après avoir entendu votre chorale, dirigée par vous avec tant d'émotion et de finesse. Dans ce colloque vous avez apporté, avec votre vision du monde yiddish, une touche d'amour et d'entente.Votre chorale nous a fait vibrer, pleurer et sourire.Je suis d'origine judéo-espagnole et ne m'attendais pas à entendre La rosa, que ma grand-mère fredonnait.Mon enfance m'est revenue le temps de cette chanson. Merci !"